blog.pagesd.info // Archives // Traductions

Afficher le SQL généré par NHibernate

2010-02-19 #nhibernate

Problème

Quand on débute avec un ORM (et avec NHibernate en l’occurrence), il n’est pas très très simple de comprendre ce qui va se passer au niveau de la base de données quand on fait tel ou tel truc avec NHibernate et encore moins quand on s’essaie à faire des requêtes LINQ to NHibernate. Pour quelqu’un qui comme moi écrit du SQL depuis des années, l’idéal ce serait donc d’arriver à voir de mes propres yeux le code SQL que fabrique NHibernate.

Au début, j’ai donc eu la réaction classique et je me suis demandé pourquoi diable je ne parvenais pas à voir le source des requêtes SQL générées par NHibernate alors que j’avais pourtant bien initialisé la propriété “show_sql” à “true” :

<property name="show_sql">true</property>

Puis j’ai finalement remarqué que ça c’était bon pour quand je faisais des tests unitaires ou de petits essais sous forme d’applications consoles, mais que ça n’était pas prévu pour les applications web (et même pas du tout puisqu’il n’y avait rien).

Qu’à cela ne tienne, la réponse est dans Google. Mais là, le problème c’est qu’il y a beaucoup de réponses. Trop même. Et la plupart du temps il y a surtout tout un tas d’explications sur le fonctionnement de NHibernate et de log4net, la façon dont NHibernate utilise log4net, les différentes manipulations et configurations à faire pour qu’ils travaillent ensemble dans de bonnes conditions, comment sélectionner ce qu’on veut loguer…

Enfin beaucoup trop de trucs à assimiler quand comme moi on veut juste savoir à quoi ressemble le code SQL généré par NHibernate et qu’on n’a pas le temps et les moyens de s’intéresser aux coulisses.

Mais comme je suis persistant persévérant, j’ai quand même réussi à trouver la une solution et même qu’après un ou deux essais j’ai réussi à isoler ce qu’il était nécessaire et indispensable de faire pour que cela fonctionne de façon satisfaisante :

  • il faut bien utiliser log4net
  • il n’y a pas énormément de trucs à faire

Solution

La première phase pour utiliser log4net nécessite de le configurer au niveau du fichier Web.config. Il faut commencer par ajouter la ligne suivante à l’intérieur de la section <configSections> afin de déclarer le nom de la section de configuration qui sera dédiée à log4net :

<section name="log4net" type="log4net.Config.Log4NetConfigurationSectionHandler,log4net" />

Ensuite, il faut ajouter cette section <log4net> (juste après la section <configSections>) dans le Web.config pour configurer réellement log4net. Comme pour l’instant mon seul objectif est de pouvoir afficher les requêtes SQL au fur et à mesure que NHibernate les génère, je peux me contenter d’insérer les quelques lignes suivantes :

  <log4net>

    <appender name="TraceAppender" type="log4net.Appender.TraceAppender">
      <layout type="log4net.Layout.PatternLayout">
        <conversionPattern value="%message%newline" />
      </layout>
    </appender>

    <logger name="NHibernate.SQL" additivity="false">
      <level value="ALL"/>
      <appender-ref ref="TraceAppender" />
    </logger>

  </log4net>

En gros, ça sert à dire que NHibernate doit loguer les requêtes SQL qu’il génère et que log4net doit afficher ces logs dans la fenêtre de débugage de Visual Studio (c’est peut être pas exactement ça, mais le résultat sera bientôt là).

Une fois cette première phase de configuration terminée, il reste à activer log4net. Pour cela, il faut tout d’abord ajouter la librairie log4net.dll dans les références du projet. Ceci fait, il reste à “démarrer” log4net, ou plus exactement à lui indiquer qu’il doit se paramétrer en utilisant la configuration définie dans le fichier Web.config.

Pour ça, il suffit d’ajouter une ligne log4net.Config.XmlConfigurator.Configure(); au niveau de la procédure Application_Start dans le Global.axax.cs (et peut-être un using log4net; en début de fichier) :

using log4net;

...
        protected void Application_Start()
        {
            log4net.Config.XmlConfigurator.Configure();
            RegisterRoutes(RouteTable.Routes);
        }

Et c’est tout ! En fait, on n’a même pas besoin d’avoir initialisé la propriété “show_sql” à “true” pour que ça marche :

Pour aller plus loin

Trois liens intéressants parmi tant d’autres qui m’ont permis d’arriver à cette solution :