blog.pagesd.info // Archives // Traductions

Nouvelle charte graphique Prisca

2010-01-25 #blog,#html

Un billet quasi-obligé pour donner quelques nouvelles du blogue en attendant d’ici peu d’autres informations sur la traduction du tutoriel NerdDinner. Pour commencer, l’évolution la plus évidente c’est le changement de la charte graphique. Dans la charte graphique précédente, j’avais cherché à mettre en avant le contenu du blogue en l’isolant dans un cadre sur fond blanc alors que tout le reste du contenu était “posé” directement sur un fond de page aux tons marron clair.

Le problème, c’est que j’avais essayé de faire en sorte que le maximum de contenu soit visible en une seule fois. Pour cela, j’avais diminué la taille des caractères, réduit un peu trop les marges et pas mal chargé les blocs d’en-tête où j’avais regroupées toutes les informations du billet : titre, date, permalien, tags…

Un autre truc que j’avais fini par trouver un peu lassant à la longue, c’était le côté très encadré (et même enfermé) des différents éléments de cette ancienne charte graphique. En plus du cadre général pour le contenu principal, j’avais utilisé une couleur de fond plus foncée pour dessiner une sorte de cadre pour les blocs d’en-tête des billets. Et pour bien insister, j’étais allé jusqu’à présenter les tags et même quelques éléments de navigation sous forme de boutons avec un léger effet 3D… A tel point que j’avais d’ailleurs appelé cette charte graphique “Boxed” :)

Ce coup-ci, j’ai commencé par essayer de corriger ça en démarrant encore une fois avec un grand bloc blanc mais en y disposant des marges beaucoup plus importantes. Je cherchais en fait à obtenir un peu le même effet que sur une page dans Word avec des marges de 3 ou 4 centimètres. Le problème, c’était que si je voulais rester dans une échelle d’environ 960 pixels de large, il ne me restait pas tant d’espace que ça pour le texte (et surtout les extraits de code source) une fois que j’avais compté l’espace pris par ces marges et le bandeau vertical destiné aux tags et aux différents menus ou liens…

Alors je me suis dit qu’à tant qu’à faire, pour gagner un maximum de place le mieux c’était de carrément supprimer le cadre blanc et de partir avec un simple fond de page tout blanc sur lequel je pourrai placer directement tous les éléments du blogue. Avec cette méthode, je n’avais plus besoin que d’une large marge entre le contenu principal et la colonne latérale.

Puis j’ai augmenté la taille des caractères du contenu principal pour qu’il ressorte plus par rapport à tout le reste du blogue (et au début j’avais même essayé avec des caractères 10% plus gros mais ça faisait un peu trop). Pour accentuer ce contraste entre ce contenu principal et le reste du contenu, j’ai aussi traité les liens de deux façons différentes, même si je les affiche toujours en bleu dans les deux cas :

  • soulignés par défaut dans le contenu principal puis non soulignés lors du passage de la souris,
  • non soulignés par défaut dans le contenu secondaire et soulignés seulement au moment du passage de la souris dessus.

Pour compléter l’impression de clarté et de simplicité apportée par le fond blanc sans bordure, j’ai aussi cherché à simplifier l’aspect général du blogue. Pour commencer, j’ai éclairci le texte en employant un gris foncé plutôt que du noir. J’ai aussi allégé la présentation en augmentant de façon significative l’espacement entre les lignes. Et pour renforcer un peu plus cette idée de sobriété, j’ai aussi diminué le nombre de polices de caractères employées :

  • Georgia pour le titre du blog (balise <h1>)
  • une police style Courrier pour le code source
  • Verdana pour tout le reste

Après j’ai re-stylé la présentation des différents niveaux de titres et de sous-titres. Pour eux aussi, j’ai tout d’abord utilisé une taille de caractères beaucoup plus grosse que dans la version précédente. Puis j’ai utilisé un jeu de couleurs propre à chaque niveau de titre : un vert basique pour le plus haut niveau (balise <h2>), un gris assez clair pour le niveau intermédiaire (balise <h3>) et un simple noir pour le dernier niveau de titre (balise <h4>).

La seule fioriture au niveau des titres a été de placer une sorte de liseré gris très très clair en dessous des titres des billets pour marquer la séparation avec le contenu du billet lui-même. L’avantage c’est que je peux m’en servir pour y afficher la date de publication du billet, son lien permanent et la liste de ses tags.

Pour finir, en plus de l’avoir fait passer du côté gauche au côté droit de l’écran, j’ai complètement réorganisé le contenu du bandeau latéral. La partie lien a été fusionnée avec la partie navigation de Dotclear et ne contient plus que trois liens vers l’accueil, les archives et le fil RSS. Par la suite, il est possible que je rajoute une page spéciale pour remettre certains des liens qui apparaissaient auparavant dans cette barre latérale. Après réflexion j’ai décidé de conserver la zone de recherche parce qu’il m’arrive de m’en servir au moins pour rechercher parmi mes Blogmarks. Et je l’ai complété par la liste des derniers billets publiés (mais je ne suis pas vraiment sûr d’avoir envie de garder celle-ci). Et en dessous de cette liste j’ai relégué la liste des tags de laquelle j’ai fait disparaitre la corélation entre la taille des caractères et le nombre de billets correspondant aux tags.

Et sinon, à part ce changement au niveau de la charte graphique, le blogue a connu deux autres évolutions assez importantes même si elles sont beaucoup moins visibles.

La première de ces évolutions, c’est que j’ai enfin terminé de reprendre tous les billets que j’avais publiés à l’origine sur mes précédentes tentatives de blogues sous Blogger et WordPress, sans compter tous les billets consacrés à QC que je suis allé récupérer dans les archives de l’internet. Ca m’a pris du temps, mais je suis bien content de l’avoir fait.

En ce qui concerne la seconde de ces évolutions, elle n’est pas vraiment de mon fait, mais elle contribue à me simplifier pas mal la vie. Suite à la mise en place d’une version plus récente de Dotclear sur la plateforme GandiBlog, je peux maintenant republier mes Blogmarks de façon un peu plus automatisée. Avant, une fois que j’avais récupéré les blogmarks de la veille (par RSS) puis que je les avais envoyé vers Dotclear (via l’interface XML-RPC), je devais encore me connecter au blog pour ajouter manuellement un tag “Blogmarks”. Mais maintenant, l’API de Dotclear prend en compte la propriété mt_keywords et je peux enfin définir le tag “Blogmarks” directement via l’interface XML-RPC. Et au passage, j’en ai profité pour bidouiller un peu le contenu généré par Blogmarks pour mieux gérer le cas où celui-ci contient un bloc de citation <blockquote>.