blog.pagesd.info // Archives // Traductions

Sauvegarder un dépôt Subversion

2008-12-18 #svn

SvnAdmin dump

Jusqu’à présent, je sauvegarde mon dépôt Subversion en faisant un dump de celui-ci, à l’aide de la commande :

SvnAdmin dump D:\SVN\PI -q > PI_svn.dump

Puis je le compacte à l’aide de WinRAR :

"C:\Program Files\WinRAR\Rar" a -idq -m5 -s -t -ep1 PI_svn.rar PI_svn.dump D:\SVN\PI\conf\*.* D:\SVN\PI\hooks\*.bat

Et pour finir, je copie le fichier PI_svn.rar sur un disque externe.

Je ne sais si c’est la “meilleure” ni même la “bonne” façon de faire, mais étant donné que je connaissais la commande “SvnAdmin dump”, je n’avais pas trop cherché à savoir ce qui se faisait d’autre.

Mais ce matin, j’ai voulu faire ça sur un vrai dépôt Subversion distant et ça n’a pas marché.

SvnAdmin dump svn://srv02-svn/replu/ -q > replu.dump

A quoi on m’a répondu :

svnadmin: 'svn://srv02-svn/replu/' is an URL when it should be a path

Ca a été l’occasion de faire un petit tour des différentes méthodes possibles pour sauvegarder un dépôt.

SvnAdmin hotcopy

Par rapport à un dump, cette commande est censée être beaucoup plus rapide et surtout, elle intègre tout le dépôt (y compris la configuration du serveur et les scripts de hook) et pas seulement les commits effectués comme c’est le cas avec la commande “SvnAdmin dump”.

Je commence par faire une “copie à chaud” du dépôt distant sur mon poste :

SvnAdmin hotcopy \\srv02-svn\d$\repositories\replu D:\SVN\replucopy

C’est effectivement très rapide (mais ça ne marche que parce que j’ai les droits d’accès au serveur qui stocke les dépôts Subversion).

Puis je le compacte à l’aide de WinRAR :

"C:\Program Files\WinRAR\Rar" a -idq -m5 -s -t -ep1 replucopy_svn.rar D:\SVN\replucopy

Dans ce cas, je peux compacter le contenu du répertoire D:\SVN\replucopy puisqu’il s’agit d’une copie du dépôt d’origine et que personne n’accède à cette copie. Je n’aurais pas pu compacter directement le contenu de \srv02-svn\d$\repositories\replu parce qu’il y avait un risque que quelqu’un mettre à jour le dépôt “replu” pendant ce temps.

Par ailleurs, le fichier replucopy_svn.rar obtenu est beaucoup plus volumineux que si j’avais fait un dump, mais c’est normal puisqu’il contient plus de choses qu’un simple dump.

Le problème avec cette méthode, c’est qu’il faut avoir un accès “fichier” au dépôt (comme c’est le cas pour toutes les commandes de SvnAdmin apparament).

SvnSync

Depuis Subversion 1.4, il existe un nouvel utilitaire SvnSync destiné à faire des réplications d’un dépôt vers un autre. Un de ses avantages est de pouvoir accéder aux dépôts en mode “direct” (fichiers) ou distant (via une url).

Un de ses défauts, c’est que ce n’est pas très évident de trouver de la documentation dessus, et encore moins quand on veut faire ça sous Windows. Mais j’ai quand même réussi à trouver le billet svnsync: mirror your svn repository sur le blog de Thomas Guest.

Pour commencer, il faut créer un dépôt local pour y synchroniser le contenu du dépôt distant :

SvnAdmin create D:\SVN\replusync

Puis il faut créer un script pre-revprop-change.bat vide :

ECHO REM > D:\SVN\replusync\hooks\pre-revprop-change.bat

Ce script ne fait absolument rien, mais il semble être attendu par SvnSync (todo : tester voir ce qui se passe sans ce script)

type D:\SVN\replusync\hooks\pre-revprop-change.bat
REM

Ensuite, on initialise le dépôt local (D:\SVN\replusync) pour qu’il devienne un “miroir” du dépôt distant (svn://srv02-svn/replu/) :

SvnSync init file:///D:/SVN/replusync svn://srv02-svn/replu/
Copied properties for revision 0.

Et pour finir, on synchronise le dépôt local pour que son contenu corresponde à celui du dépôt distant :

SvnSync sync file:///D:/SVN/replusync 
Committed revision 1.
Copied properties for revision 1.
Committed revision 2.
Copied properties for revision 2.
 ...
Committed revision 1234.
Copied properties for revision 1234.

C’est beaucoup plus long qu’une commande “SvnAdmin hotcopy”, mais ça marche. Et ça y est, mon dépôt local D:/SVN/replusync est une copie presque parfaite du “vrai” dépôt Subversion (il n’y a pas la configuration et les hooks) que je n’ai plus qu’à zipper :

"C:\Program Files\WinRAR\Rar" a -idq -m5 -s -t -ep1 replusync_svn.rar D:\SVN\replusync

L’autre avantage de l’utilitaire SvnSync, c’est que pour la prochaine sauvegarde, je n’aurai qu’à lancer une ligne de commande pour re-synchroniser mon dépôt local :

SvnSync sync file:///D:/SVN/replusync 

Et si j’y tenais vraiment, je n’aurais qu’à automatiser cette commande dans une tâche planifiée pour que mon dépôt local soit régulièrement synchronisé avec le dépôt distant.

Mais dans mon cas, l’objectif était simplement de faire une sauvegarde personnelle avant de partir en vacances, parce que certains vont profiter de la fin d’année pour migrer le serveur Subversion de la version 1.4.7 à la version 1.5.4.